Historique de la monte

Photos tirées de la sellerie Phoenix et romancelle2.canalblog.com

La monte en amazone revient de loin, de ce fait la selle à évolué au cours des époques, voici un petit apperçu...

AU MOYEN AGE : A cette époque, les femmes montaient avec une Sambue, cette selle ressemblait davantage à un siège.

A LA RENAISSANCE ces Sambues vont s'orner de tissus rafinés, broderies et métaux précieux. Deplus, une fourche et un étrier vont apparaitrent. Cependant, cet équipement ne permettra pas encore à la femme de trotter et galopper correctement sans désequilibre.

C'est Catherine de Médicis qui imagina alors une fourche autour de laquelle se placera la jambe droite afin d'etre mieux tenue et de pouvoir suivre les cavaliers pendant la chasse.

Au milieu du XVIII siècle la cavalière devient plus autonome, adopte de nouveux costûmes plus adaptés.

A la fin du XVIII ème apparait la troisième fourche sous l'influance de Louis Pellier. Dès lors la cavalière peut pratiquer une véritable équitation et s'initie à la Haute Ecole.

A partir de 1885 de nouveaux changements apparaissent, les étriers de sécurité naissent, le sanglage et la création de la balancine.

Puis peu à peu la deuxième fourche haute diminue et disparait car elle n'a plus grande utilité avec la troisème fourche basse.


De nos jours les selles sont proches de celles des années 1890, la troisième fourche est supprimée, le siège est presque plat.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×